La Nouvelle République.fr est venue rencontrer Sophie Beaugé-Duguet, Pdg de Skin’Up dans le nouveau centre de recherche et développement de l’entreprise.

L’occasion de faire un point sur le développement de l’entreprise qui a doublé son chiffre d’affaires entre 2017 et 2018 : « 2019 sera l’année de l’international. Aujourd’hui, on fait 80 % de notre chiffre d’affaires en France, d’ici trois ans, on fera 80 % à l’export », annonce ainsi Sophie Beaugé-Duguet.

Et de préciser l’ambition du nouveau laboratoire « On a investi plus d’un million d’euros pour se doter de machines susceptibles de définir et d’imposer des normes. Il n’y a pas de certifications scientifiques dans le domaine du cosmétotextile. Les machines en question permettront de certifier nos propres produits mais aussi ceux réalisés par d’autres entreprises. ». Outre la qualité et l’efficacité des produits, la R&D de l’entreprise poursuit de nouveaux objectifs : « Techniquement, les choses sont en train d’évoluer. L’objectif, c’est d’utiliser de plus en plus de fibres minérales, par exemple de la fibre de jade. On s’oriente vers la réalisation de microcapsules organiques, cultivées de manière biologique et relevant d’une économie solidaire ». 

Lire l’article